Nouvelle-Aquitaine Initiative pour une agriculture
Citoyenne et Territoriale

Le secteur agricole est aujourd’hui confronté à un double défi : celui du renouvellement des générations et celui d’une transition agroécologique rapide et profonde. Seules des installations massives de porteurs.euses de projets proposant une vision renouvelée de l’agriculture peuvent changer la donne.

Les associations de notre réseau bénéficient d’une forte antériorité dans l’accompagnement à l’installation et à la transmission puisque pour certaines, elles travaillent depuis plus de 25 ans à l’installation de nouveaux paysan.ne.s, aux pratiques agricoles respectueuses de l’environnement et de l’Homme. Chacune de ces structures dispose de compétences spécifiques et répond à des besoins différents selon le territoire qu’elle couvre. Leurs approches consistent à s’inspirer des demandes du terrain issues de leurs adhérent.e.s qui sont dans une démarche de progrès afin de développer des accompagnements « à la carte ». Cette offre de services permet de toucher de nouveaux agriculteur.trice.s et ainsi progressivement de participer à une évolution générale des pratiques agricoles.

Les cinq prochaines années vont être décisives en matière d'installation et de transmission. D’une part, 25% des agriculteur.trice.s de la région ont aujourd'hui plus de 57 ans1. D’autre part, les transmissions des fermes dans le cadre familial ne permettent plus d’assurer le renouvellement des générations : nous en sommes aujourd'hui en Nouvelle-Aquitaine à un ratio d'à peu près une installation pour deux cessations. A mesure que ce déclin a lieu, le paysage agricole continue de se transformer : la superficie moyenne par exploitant ne cesse de progresser, conduisant à une concentration croissante de l’activité agricole.

L'installation est un levier majeur de l’accélération de la transition agroécologique

Dans le même temps de plus en plus d’installations s’opèrent hors cadre familial, souvent sur des surfaces relativement petites. Dans ce contexte, l’accès au foncier reste très difficile pour la plupart d’entre eux. Pourtant le modèle que défendent ces porteur.se.s de projet répond à une demande sociale forte dans un contexte de changement climatique menaçant. Ces futur.e.s paysan.ne.s au désir de produire autrement sont nombreux. Nous assistons ainsi au passage d’une agriculture de « modèle » vers une agriculture de « projet ».

Ces futurs paysan.ne.s sont en recherche d’un accompagnement en phase avec leurs projets en termes de valeurs, de culture, de compétences et de références. Ils cherchent également des interlocuteur.trice.s en capacité de « mettre en réseau » pour apporter des réponses et du lien à toutes les étapes du parcours et au-delà. Le réseau InPACT rencontre et accompagne tous les jours ces hommes et ces femmes qui mènent à bien des projets innovants.

Créer une activité professionnelle en milieu rural, devenir paysan.ne, ou transmettre son exploitation nécessite un accompagnement extérieur. Que l'on soit en phase de création ou de transmission d'une activité, il faut faire mûrir son projet pour l'articuler au mieux avec ses besoins financiers, techniques, sociaux, familiaux. Les associations du réseau InPACT disposent de compétences complémentaires pour accompagner ces personnes. Nous leur proposons un accompagnement global où le projet de vie est pleinement intégré au projet professionnel. Et c’est l’une de nos priorités afin que l'installation agricole ne soit plus un parcours du combattant.

L’urgence climatique ne peut plus attendre. La transition agroécologique que nous défendons depuis plusieurs années déjà doit être véritablement enclenchée et accompagnée sur le terrain via notamment des dispositifs d’accompagnement à l’installation et à la transmission adaptés à cette nouvelle génération de paysan.ne. Le renouvellement des actifs agricoles relève d’une politique agricole générale à laquelle le réseau InPACT participe et souhaite davantage encore contribuer.

1l'Observatoire régional Installation Transmission 2018