Nouvelle-Aquitaine Initiative pour une agriculture
Citoyenne et Territoriale

En début d’année WWF a sollicité le réseau CIVAM pour produire une étude sur la durabilité des élevages en France. Le CIVAM du Haut Bocage, qui a la particularité de représenter une diversité de production (ovin, caprin, bovin viande et lait), a été sélectionné pour participé à l’étude.

800Cette étude s’inscrit dans un programme européen (Eat4Change) qui cherche à interroger les habitudes de consommations des jeunes en Europe, pour favoriser des comportements alimentaire plus durables.

Elle consistera à illustrer les grands principes de l’élevage durable des herbivores grâce à des indicateurs solides, valables sur différents territoires et pour chaque filière et qui mettent en lumière des processus de changement de pratiques.

Pourquoi le CIVAM du Haut Bocage fait-il parti des 6 groupes CIVAM selectionnés en France pour participer à cette étude ? Il s travaillent avec plusieurs filières dont certaines peu représentées au niveau national : caprins, ovins viande, bovins viande en plaine.

L'objectif est d'étoffer les arguments en faveur de l’élevage herbivore durable inscrit dans des pratiques agro écologiques fortes et dans des enjeux de réduction des externalités négatives imputées aux élevages.

La Cible : les jeunes en particulier, mais aussi les acteurs privés et publics.

En parallèle, le CIVAM du Haut Bocage participera également au projet CASDAR CAProtéine piloté par l’IDELE sur 2 ans : l’objectif sera d’identifier différents leviers pour aller vers l’autonomie protéiques des fermes. Ce projet aboutira à la réalisation d’une ferme-ouverte, de 2 vidéos et de fiches témoignages/parcours de fermes autonomes.

Au total, une dizaine de fermes (bios et conventionnelles) participeront à ces deux projets. Ça sera l’occasion de valoriser des travaux existants sur la durabilité de vos systèmes au sein du réseau CIVAM, … et au-delà.